Le Blog de Mohamed Ali ABDEL JALIL

28 mai 2014

Approche polysémique et traductologique du Coran. La sourate XXII (Al-Ḥajj [le pèlerinage]) comme modèle

Approche polysémique et traductologique du Coran. La sourate XXII (Al-Ḥajj [le pèlerinage]) comme modèle.

Polysemic and translatological approach of the Koran. The Surah XXII (Al-Ḥajj [the pilgrimage]) as a model.

Mohamed Ali ABDEL JALIL
Université d’Aix-Marseille

 

Résumé

La tradition musulmane rapporte que l’une des caractéristiques les plus fondamentales du Coran est qu’il est un texte polysémique par excellence (ḥammāl dhū wujūh, porteur de plusieurs visages). Si le Coran est polysémique et que ses exégèses ne sont que des lectures possibles, il s’ensuit que ses traductions en sont également autant de lectures possibles et complémentaires. L’accumulation des traductions contribue ainsi à exprimer la polysémie du texte d’origine, même si ces traductions, dans leur diversité, restent en deçà de la diversité des exégèses.

La thèse prend la sourate Al-Ḥajj [le pèlerinage] comme exemple de cette problématique. Elle est articulée autour de deux axes de recherche :

une étude de la polysémie du texte de départ (la sourate Al-Ḥajj) : 1) Histoire concise de l’exégèse du Coran en relation avec la polysémie ; 2) Polysémie pronominale : au niveau des pronoms, des particules, des déictiques (embrayeurs), des clitiques ; 3) Polysémie lexicale : au niveau des mots ; 4) Polysémie des énoncés : au niveau des phrases : syntaxe, ponctuation, anastrophe, omission, etc.
une étude de la polysémie du texte d’arrivée qui montre comment la traduction réduit et/ou modifie la polysémie. Cette partie est divisée en six chapitres : 1) Présentation succincte des traductions françaises du Coran à la lumière de la polysémie ; 2) Les tendances déformantes dans les traductions françaises de la sourate al-Ḥajj ; 3) Polysémie pronominale ; 4) Polysémie lexicale ; 5) Polysémie des énoncés ; 6) Convergences et divergences dans les traductions.
Le corpus est constitué de 18 traductions représentatives de toutes les tendances et de toutes les périodes de l’histoire de la traduction française du Coran depuis 1647 jusqu’à 2010.

Constituant un espace clos qui évolue indépendamment de l’exégèse vers plus de littéralité, les traductions se rejoignent, se complètent, reflètent dans leur diversité avec légère modification une grande partie de la polysémie réunie et concentrée dans le texte de départ mais sporadique, éparse et dispersée dans les traductions.

Mots clés : Coran, polysémie (pronominale, lexicale, des énoncés), exégèse coranique (tafsīr), traductologie, analyse des traductions, histoire des traductions.

 

Abstract

According to Islamic tradition, one of the core characteristics of the Quran is that it is a polysemic text par excellence (ḥammāl dhū wujūh, bearer of several faces). To say that the Quranic text is polysemic implies that its various exegeses are as many possible readings of it, which implies in turn that its translations are also as many readings that complete each other. The accumulation of translations is thus another expression of the polysemy of the original text, even if the diversity of these translations does not match that of the exegeses.

The thesis deals with the analysis of the Surah of Al-Ḥajj [pilgrimage] (n° 22) and it is based on two research axes:

a study of the polysemy of the original text (Surah of Al-Ḥajj):
Concise History of the Exegesis of the Koran in Relation to Polysemy ;
Pronominal polysemy: at the level of pronouns, particles, deictics (clutches), clitics;
Lexical polysemy: at the word level;
Polysemy of utterances: at the level of sentences: syntax, punctuation, anastrophe, omission, etc.
A study of the polysemy of the final text (18 French translations) to show how translation reduces and/or modifies polysemy. This part is divided into six chapters: 1) Short presentation of the French translations of the Quran in the light of polysemy; 2) The distorting tendencies in the French translations of the surah of al-Ḥajj; 3) Pronominal polysemy; 4) Lexical polysemy; 5) polysemy of utterances; 6) Convergences and divergences in translations.
The corpus of translations (18 translations) covers all the periods of the history of the translation of the Koran from 1647 until 2010 in order to see the evolution of the translation of the Koranic text.

As a closed space that evolves independently from exegesis to more literality, the translations meet and complement each other, reflecting in their diversity with slight modification a large part of the polysemy united and concentrated in the original text but sporadic, sparse and Dispersed in the translations.

Keywords : Quran, Polysemy (pronominal, lexical, of utterances), Quranic exegesis (tafsīr), Translation Studies, analysis of translations, history of translations.

Domaines de recherche: Traductologie ; Polysémie du texte coranique ; Histoire de la traduction du Coran ; Exégèses du Coran

Lire plus...

Posté par Cham_MAJ à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 mars 2013

L'auteur :

Mohamed Ali ABDEL JALIL (en arabe : ‫(محمد علي عبد الجليل‬ : essayiste, chercheur et traducteur (arabe, français) syrien, né à Damas (Syrie) en 1973, originaire de Rankous, un village proche de Damas (Gouvernorat de Rif Dimashq). Études universitaires à l'Université de Damas où il a ensuite travaillé pendant une dizaine d'années. M. A. Abdel Jalil est connu au Moyen Orient pour avoir traduit Simone Weil, philosophe française, et Jean Marie Muller, philosophe français de la non-violence.

Il est traducteur, membre du comité de rédaction du magazine et de la Maison d'Éditions Maaber (Syrie).

Il vit en France où il prépare une thèse en traduction à l'Université d'Aix-Marseille, dont le sujet est : Approche polysémique et traductologique du Coran. La sourate XXII (Al-Ḥajj [le pèlerinage]) comme modèle (Polysemic and translatological approach of the Koran. The Surah XXII (Al-Ḥajj [the pilgrimage]) as a model) , sous la direction du Professeur Richard Jacquemond (IREMAM).

Mohamed Ali ABDEL JALIL défend l'idée que le texte coranique est un texte traduit avec adaptation depuis des langues dominantes à l'époque vers l'arabe.

 

Formation

2011           Master2 en traduction (français – arabe), parcours: recherche, Université d’Aix-Marseille;

2008           Master en traduction (français – arabe), Parcours: Professionnel – l’Institut Supérieur d’Interprétariat et de Traduction de Damas (ISIT);

2008           Licence de traduction assermentée (français – arabe);

1999           Diplôme en méthodologie de l’enseignement; Université de Damas;

1997           Diplôme d’études professionnelles en traduction (français – arabe), Université de Damas;

1996           Licence en langue et littérature françaises, Université de Damas;

1996           Diplôme en calligraphie arabe

 

Langues        

Arabe littéraire et dialecte  syrien (langue maternelle)

Français (avancé)

Anglais (intermédiaire)

 

Posté par Cham_MAJ à 13:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :