Le Blog de Mohamed Ali ABDEL JALIL

30 avril 2018

L'auteur :

Mohamed Ali ABDEL JALIL (en arabe : ‫(محمد علي عبد الجليل‬ : essayiste, traducteur (arabe, français), calligraphe, enseignant d'arabe et chercheur franco-syrien, né à Damas (Syrie) en 1973, originaire de Rankous, un village proche de Damas (Gouvernorat de Rif Dimashq). Il a fait ses études universitaires (Master2 professionnel en traduction) à l'Université de Damas où il a ensuite travaillé pendant une dizaine d'années. M. A. Abdel Jalil est connu pour avoir traduit Simone Weil, philosophe française, et Jean Marie Muller, philosophe français de la non-violence.

Abdel Jalil est aussi traducteur et membre du comité de rédaction du magazine et de la Maison d'Éditions Maaber (Syrie). Mohamed Ali ABDEL JALIL défend l'idée que le texte coranique est un texte traduit avec adaptation depuis des langues dominantes à l'époque vers l'arabe.

M. Abdel Jalil a préparé son Master2 recherche à l'Université d'Aix-Marseille, puis il a soutenu en 2017 sa thèse de doctorat sous la direction de M. Richard JACQUEMOND (IREMAM / ED 355 (Espaces, Cultures, Sociétés), Université d’Aix-Marseille) sur le sujet: « Approche polysémique et traductologique du Coran. La sourate XXII (Al-Ḥajj [le pèlerinage]) comme modèle ». Il vit en France et il enseigne l'arabe à l'Université d'Aix-Marseille.

calligraphie Mohamed3 tugra

 

curriculum vitæ

ABDEL JALIL Mohamed Ali (Chercheur associé à l’IREMAM (2017))

Spécialité : traductologie et islamologie

Courriel personnel : mabdeljalil2003@yahoo.fr

Courriel professionnel : maxime.adel@univ-amu.fr

Domaines de recherche

  • Traductologie ;
  • Polysémie du texte coranique ;
  • Histoire de la traduction du Coran ;
  • Exégèses du Coran.

  

Sites web

 

Activités actuelles

  • Enseignant d’arabe à l’Université d’Aix-Marseille depuis septembre 2011 ;
  • Calligraphe ;
  • Essayiste, traducteur (français/arabe) et réviseur (arabe) ;
  • Membre du Comité de rédaction du webzine et maison d’édition Maaber(Syrie) ;
  • Membre du Conseil consultatif du site web Medarat Kurd [Orbites kurdes].

  

Parcours académique

  • Doctorat en traduction, sujet : « Approche polysémique et traductologique du Coran. La sourate XXII (Al-Ḥajj [le pèlerinage]) comme modèle », sous la direction de M. Richard JACQUEMOND, Université d’Aix-Marseille/IREMAM/ED 355 (Espaces, Cultures, Sociétés), 2017 ;
  • Master2 en traduction (français/arabe), parcours : recherche, Université d’Aix-Marseille, 2012 ;
  • Master2 en traduction (français/arabe), Parcours : professionnel, Institut Supérieur d’Interprétariat et de Traduction, Université de Damas (ISIT), 2008 ;
  • Licence de traduction assermentée (français/arabe), 2008 ;
  • Diplôme supérieur (bac+5) en méthodologie de l’enseignement, Université de Damas, 1999 ;
  • Diplôme supérieur d’études professionnelles en traduction (bac+5) (français/arabe), Université de Damas, 1997 ;
  • Licence en langue et littérature françaises (bac+4), Université de Damas, 1996 ;
  • Diplôme de calligraphie arabe, Institut de la Culture Populaire de Damas, Ministère de Culture, Syrie, 1996 ;
  • Baccalauréat scientifique, Rif de Damas, Syrie, 1999.

 

Expériences professionnelles

  • De 01/09/2014 - : Enseignant d’arabe à l’Université d’Aix-Marseille ;
  • De 01/10/2012 à 31/08/2014 : Lecteur d’arabe à l’Université d’Aix-Marseille ;
  • De 01/09/2011 à 30/04/2012 : Tuteur d’arabe à l’Université d’Aix-Marseille ;
  • De 14/02/2011 à 26/08/2011 : Enseignant chargé de cours (arabe/français) à l’Institut Supérieur d’Interprétariat et de Traduction, Université de Damas ;
  • De 07/01/2008 - : Traducteur assermenté (français – arabe) ;
  • De 21/08/2000 à 26/08/2011 : Traducteur de français à la Direction des Relations Internationales et Culturelles à l’Université de Damas ;
  • De 08/12/1999 à 31/08/2003 : Réceptionniste et caissier à l’hôtel CHAM PALACE de Damas ;
  • De 01/05/1998 à 01/11/1999 : Service militaire en qualité de lieutenant et de traducteur de français au Bureau de l’Approvisionnement Militaire à Damas ;
  • De 01/09 à 31/10/2003 Stage en relations internationales à l’Union des Universités de la Méditerranée UNIMED à Rome, Italie ;
  • De 25/03/2005 à 25/04/2005 : Stage en relations européennes à l’Université du Havre, France ;
  • De 2008 à 2010 : Enseignement de l’arabe et du français à l’Institut privé de Rankous (Banlieue de Damas) ;
  • De 2000 à 2005 : Cours privés du dialecte syrien, de l’arabe littéral et de la calligraphie arabe aux étudiants étrangers (français, allemands, tchèques, grecs, russes) ;
  • De 2005 - : Traducteur (français-arabe) et réviseur de textes (en langue arabe) à la Maison d’édition Maaber ;
  • De 1991 à 1995 : Étude informelle de l’islam sunnite ainsi que de la langue et littérature arabes (grammaire et morphologie, littérature préislamique, islamique et moderne) dans les mosquées de Damas (notamment la Mosquée de l’ancien Mufti de la Syrie, le Cheikh Ahmad KAFTARŪ) ;
  • De 1990 à 1997 : Calligraphe arabe.

 

Participation à des conférences et séminaires

  • Participation aux deuxièmes rencontres de la Halqa (l’association des doctorants travaillant sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine) avec une intervention intitulée : « L’analyse du Coran à la lumière de la déconstruction de Derrida : la sourate 22 (Al-Hajj) commemodèle », les 5 et 6 juin 2014, à la MMSH, Aix-en-Provence (programme en ligne, intervention en ligneou ici, ou ici) ;
  • Participation au séminaire thématique commun du Master 2 : « Formes, dynamiques et représentations de la violence dans les mondes arabes etmusulmans », avec une intervention intitulée : « Présentation et analyse de latraduction du dictionnaire de la non-violence du français vers l’arabe », le samedi 05 novembre 2016 à 10h30 à la MMSH salle 01, Aix-en-Provence ;
  • Participation à la cinquième édition des journées de la Halqa le 09 juin 2017 avec une intervention intitulée : « Les tendances déformantes dans les traductions françaises la sourate al-Ḥajj » (programme en ligne).

 

Publications

Ouvrages traduits (du français vers l’arabe) et publiés

1-   Qāmūs Al-lāʿunf[Dictionnaire de la non-violence], Jean-Marie MULLER (Éditions du Relié, 2005, 412 p.), la traduction en arabe a été publiée à Beyrouth en 2007 par Maaber pour la publication Damaset par le Comité Libanais des Droits Civilsà Beyrouth, avec le soutien de l’Association espagnole NOVA (en ligne) ;

2-   Al-lāʿunf fī at-tarbya[De la non-violence en éducation], Jean-Marie MULLER (Unesco, Paris, 2002, 72 p.), la traduction arabe publiée par Maaber, Damas, 2008 (en ligne) ;

3-   Sīmūn Fāyl. Mukhtārāt[Simone Weil. Anthologie], Éditions Maaber, Damas, 2009 (informations en ligne) ;

4-   At-Tajadhdhur. Tamhīd li-ʾiʿlān al-wājibāt tujāha al-kāʾin al-ʾinsānī[L’enracinement. Prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain], Simone WEIL (Gallimard, 1949), la traduction arabe publiée par Éditions Maaber, Damas, 2010 (en ligne) ;

5-   Ghāndī al-mutamarrid : malḥamat masīrat al-milḥ[Gandhi, L’insurgé : L’épopée de la marche du sel], Préface de Bernard Clavel, Jean-Marie MULLER (Paris, Éditions Albin Michel, 1997, 289 p.), la traduction arabe parue aux Éditions Maaberà Damas en 2011 (informations en ligne), (traduction en ligne en forme d’articles) ;

 

Articles traduits et publiés

1. « Le rôle de la femme dans la société de Palmyre (de l’arabe vers le français), par Bachir ZUHDI publié dans le livre Moi, Zénobie Reine de Palmyre, Centre Culturel de Panthéon, Paris 2001, page 111 (en ligne) ;

2. « Naḥwa naẓaryya lāhūtyya li-r-rūḥānyya » [« Vers une théologie de laspiritualité »] (du français vers l’arabe), par Stéphane VALTER webzine Maaber, juin 2005 (en ligne) ;

3. « Alf ʿām min at-tārīkh. Tārīkh Sūryya (Bilād ash-Shām) » [« Mille ans del’histoire. Histoire de la Syrie (Bilād al-Chām) »], 5 articles (du français vers l’arabe), par Samir ANHOURI, webzine Maaber, janvier et juin 2006, juillet et novembre 2008, février 2009 (en ligne : chapitre 1 ; chapitre 2 ;chapitre 3 ;chapitre 4 ;chapitre 5) ;

4. « Al-muʿjiza al-ʿarabyya : Mā yadīnu bihi al-Gharb li-sh-Sharq » [« Le miracle arabe : Ce que l’Occident doit à l’Orient »], par Paul BALTA (du français vers l’arabe), revue Ugarit, Paris, hiver 2006, 3ème année, numéro 7, page 24, le texte est également publié au webzine Maaber, mai 2009 (en ligne) ;

5. « Rumūz māsūnyya fī qalb ʿilm an-nafs al-yūnghī » [« Des symbolesmaçonniques au cœur de la psychologie jungienne »], Conférence prononcée dans la Loge suisse Alpina, auteur anonyme, (du français vers l’arabe), webzine Maaber, décembre 2008 (en ligne) ;

6. « Bi-shaʾn al-ḥarb ʿalā ghazza : lysa al-ʿunf ḥatmyya, wa lākin… » [« Àpropos de la guerre de Gaza : La violence n’est pas une fatalité, mais… »], par Jean-Marie MULLER, (du français vers l’arabe), webzine Maaber, mars 2009 (en ligne) ;

7. « Zyāra li-Jawdat Saʿīd » [« Visite à Jawdat Saïd »], par Jean-Marie MULLER, (du français vers l’arabe) webzine Maaber, avril 2009 (en ligne) ;

8. « Al-ilyādha aw qaṣidat al-quwwa » [« L’Iliade ou le poème de la force »] (du français vers l’arabe), par Simone WEIL, webzine Maaber, mars 2009 (en ligne) ;

9. « Risāla ilā rajul dīn » [« Lettre à un religieux »] (du français vers l’arabe), par Simone Weil, webzineMaaber, décembre 2009 (en ligne) ;

10. « Al-khibra maʿa Allāh – Ḥubb Allāh wa al-balāʾ » [« L’expérience de Dieu –L’amour de Dieu et le Malheur »] (du français vers l’arabe), par Simone WEIL, webzine Maaber, juin 2009 (en ligne) ;

11. « Al-intimāʾāt al-mutaʿaddida ʿinda Amīn Maʿlūf » [« Les appartenancesmultiples chez Amin Maalouf »] (du français vers l’arabe), Evelyne ARGAUD (Inalco, Paris), webzine Maaber, juillet 2009 (en ligne) ;

12. « Shahāda fī Akram Anṭākī » [« Témoignage de Jean-Marie MULLER à proposde Akram Anṭākī »] (du français vers l’arabe), Jean-Marie MULLER, Maaber, mai 2013 (en ligne) ;

13. « Pierre Rondot, muʾallif kitāb "Akrād Sūryya" » [« Pierre Rondot, auteur du livre Les kurdes de Syrie »], Medarat Kurd, 16/03/2013 (en ligne) ;

14. « Roger Lescot », Medarat Kurd, 22/07/2013 (en ligne) ;

14. « Al-yarsānyya » [« Le yarsanisme »] (du français vers l’arabe), Ali Akbar MORADI, Medarat Kurd, 30/12/2013 (en ligne) ;

15. « Bi-shaʾn maʾsāt Charlie Hebdo » [« Face à la tragédie de Charlie Hebdo »] (du français vers l’arabe), Jean-Marie MULLER, Maaber, février 2015 (en ligne) ;

16. « Fī muwājahat al-irhāb, lā, Firansā laysat fī ḥālat ḥarb ! » [« Face auterrorisme, non, la France n’est pas en guerre ! »] (du français vers l’arabe), Jean-Marie MULLER, La Croix, 27/11/15, traduction publié dans Maaber, janvier 2016 (en ligne) ;

 

 

Articles et poèmes publiés en arabe (notamment sur les sites web Maaberet al-Ḥiwār Al-Mutamaddin)

1- « Conversion » (poèmes en prose), Maaber, janvier 2004 (en ligne) ;

2- « Ḍayāʿ al-huwyya am huwyyat aḍ-ḍayāʿ » [« Perte d’identité ou identité deperte ? »],Maaber, mai 2004 (en ligne) ;

3- « Mafhūm al-waḥda » [« Notion de l’unité »], Maaber, juin 2005 (en ligne) ;

4- « Ḥawla nadwat at-taʾwīl wa at-taḥrīf fī an-nuṣūṣ al-muqaddasa » [« Sur lecolloque : "interprétation et altération des textes sacrés" »] (au monastère Mar Mussa à Nabk, Syrie), Maaber, août 2005 (en ligne) ;

5- « Biḍʿ mulāḥaẓāt fī ramzyyat aṣ-ṣalīb » [« Quelques remarques sur lesymbolisme de la croix »], Maaber, août 2006 (en ligne) ;

6- « Hamasāt fī ʾudhun al-Qamar » (poèmes) [« Chuchotements à l’oreille de laLune »],Maaber, mars 2008 (en ligne) ;

7- « Muḥāwala fī at-tanqīb ʿan judhūr al-ʿunf » [« Essai pour fouiller les racinesde la violence »], Maaber, avril 2009 (en ligne) ;

8- « Muḥāwala fī al-baḥth ʿan ʿilāj al-ʿunf » [« Essai pour chercher un remède àla violence »], Maaber, juin 2009 (en ligne) ;

9- « Athar al-ʿaqīda fī takhalluf waʿī al-muʿtaqidīn » [« L’impact du dogme surla régression de la conscience des croyants »],Maaber, septembre 2009 (en ligne) ;

10- « Al-ʾislām wa-al-ʾirhāb » [« L’Islam et le terrorisme »], Maaber, novembre 2009 (en ligne) ;

11- « Anflwanza ad-daʿwa » [« La grippe du prosélytisme »], Maaber, février 2010 (en ligne) ;

12- « Ibn Sīnā wa masʾalat at-taqammuṣ » [« Avicenne et la question de lamétempsychose »],Maaber, mai 2010 (en ligne) ;

13- « Kalām Allāh » [« La parole de Dieu »], Maaber, septembre 2010 (en ligne) ;

14- « Maṣādir al-wahm » [« Les sources de l’illusion »], Maaber, octobre 2010 (en ligne) ;

15- « Imtilāk al-ḥaqīqa » [« La possession de la vérité »], Maaber, mars 2011 (en ligne) ;

16- « Al-inkisār ad-dalālī fī mawshūr al-lāwaʿī al-jamʿī » [« La réfractionsémantique dans le prisme de l’inconscient collectif »],Maaber, août 2011 (en ligne) ;

17- « Jāmiʿat Dimashq : ilā ʾayn ? » [« L’Université de Damas : pour alleroù ? »] (pseudonyme "Muṣṭafā aṣ-Ṣūfī"), Maaber, novembre 2011 (en ligne) ;

18- « Al-maʾsāt as-sūryya : azmat iqtilāʿ al-judhūr » [« La tragédie de la Syrie :une crise de déracinement »] (pseudonyme "Muṣṭafā aṣ-Ṣūfī"), Maaber, mai 2012 (en ligne) ;

19- « Mulāḥaẓāt fī mafhūm al-jihād » [« Remarques sur la notion du djihad »], Maaber, octobre 2011 (en ligne) ;

20- « Fī mafhūm aṣ-ṣudfa » [« Autour du concept du hasard »], Maaber, février 2012 (en ligne) ;

21- « Kalimāt minka laka anta » [« Des mots de toi à toi »], Maaber, avril 2012 (en ligne) ;

22- « ʿAlā hāmish muḥāḍarat Ilyās Khūrī fī jāmiʿat Provence » [« En marge dela conférence d’Elias Khoury à l’Université de Provence[Aix-Marseille] »], Maaber, juin 2012 (en ligne) ;

23- « Ṣanam al-qudwa » [« L’idolede l’exemple »], Maaber, novembre 2012 (en ligne) ;

24- « Ḥaqīqat an-nabī » [« La réalité du prophète »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3941, 14/12/2012 (en ligne) ;

25- « Waẓīfat al-Qurʾān » [« La fonction du Coran »], Maaber, décembre 2013 & al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3960, 02/01/2013 (en ligne : Maaberal-Ḥiwār) ;

26- « Dīn al-ʾaktharīya » [« La religion de la majorité »], Maaber, avril 2013 (en ligne) ;

27- « Akram Anṭākī al-ḥāḍir al-ghāʾib » [« Akram Anṭākī : le présent absent »], Maaber, mai 2013 (en ligne) ;

28- « Al-Qurʾān al-ʿarabī naṣṣ mutarjam ila l-ʿarabīya » [« Le Coran arabe : untexte traduit en arabe »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3973, 15/01/2013 (en ligne) ;

29- « Qiṭṭat Schrödinger wa qaswarat al-qurʾān » [« Le chat de Schrödinger etle “qaswara” du Coran »], Maaber, juin 2013 & al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3979, 21/01/2013 (en ligne : Maaberal-Ḥiwār) ;

30- « Al-alfāẓ al-aʿjamīya fi l-Qurʾān wa dalālatuhā ; wa at-taḥaddī wamaʿnāhu » [« Lesmots étrangers dans le Coran et sa signification ; et le défidu Coran : que signifie-t-il ? »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3984, 26/01/2013 (en ligne) ;

31- « Li-mādhā naqd al-Qurʾān ? » [« Pourquoi la critique du Coran ? »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 3997, 08/02/2013 (en ligne) ;

32- « Baʿḍ al-ʾāthār as-salbīya li-l-Qurʾān ʿalā ḥayāt al-muslimīn » [« Quelqueseffets néfastes du Coran sur la vie des musulmans »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4032, 15/03/2013 (en ligne) ;

33- « Taʿqīb ʿalā maqāl : "Baʿḍ al-ʾāthār as-salbīya li-l-Qurʾān" » [« Commentaire sur l’article : "Quelques effets néfastes du Coran” »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4038, 21/03/2013 (en ligne) ;

34- « Kayfa yanbaghī fahm al-Qurʾān » [« Comment faut-il comprendre leCoran ? »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4048, 31/03/2013, (en ligne) ;

35- « Wa arsala lī » [« Et il m’envoya ! »] (poème mystique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4081, 03/05/2013, Maaber, juin 2017 (en ligne :al-ḤiwārMaaber) ;

36- « Ma l-maqṣūd bi-l-ʿilm fi-l-Qurʾān ?» [« Qu’entend-on par science dans leCoran ? »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4114, 05/06/2013 (en ligne) ;

37- « Al-maʿnā al-kawnī li-l-islām » [« Le sens universel de l’islam »],al-Ḥiwāral-Mutamaddin, n° 4138, 29/06/2013 (en ligne) ;

38- « Ḥawla al-lā-ʿunf » [« Sur la non-violence »] (entretien), Maaber, juillet 2013 (en ligne) ;

39- « Kayfa yaḥjub al-Qurʾān ar-ruʾya » [« Commentle Coran obscurcit lavision ? »],al Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4145, 06/07/2013 (en ligne) ;

40- « ʿAqīdat al-waḥsh al-mujannaḥ » [« Le dogme du monstre ailé »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4276, 15/11/2013 (en ligne) ;

41- « Al-maʿnā as-sirrānī li-l-ʾislām » [« Le sens théosophique de l’Islam »], Maaber, décembre 2013 (en ligne) ;

42- « Li-nufakkir fī hādhihi al-kalimāt » [« Pensons sur ces mots »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4292, 01/12/2013 & Maaber, février 2014 (en ligne :al-ḤiwārMaaber) ;

43- « Fī mafhūm al-ittibāʿ » [« Sur la notion de l’imitation »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4293, 02/12/2013 (en ligne) ;

44- « Kayfa naqraʾ qiṣaṣ al-ʾanbyāʾ ? » [« Comment lire les contes desprophètes »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4295, 04/12/2013 (en ligne) ;

45- « Dawr Muḥammad fī taʾlīf al-Qurʾān » [« Lerôle de Mahomet dansl’élaboration du Coran »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4322, 31/12/2013 (en ligne) ;

46- « Buṭlān ad-daʿwa ad-dīnīya » [« Lafausseté du prosélytisme religieux »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4334, 14/01/2014 (en ligne) ;

47- « Al-ʾislām wa al-ʿaql » [« L’islam et la raison »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4376, 25/02/2014 (en ligne) ;

48- « Al-Qurʾān wa taḥajjur al-lugha » [« Le Coran et la sclérose de lalangue »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4380, 01/03/2014, Maaber, septembre 2016 (en ligne : al-ḤiwārMaaber) ;

49- « Nashʾat al-kawn bayna al-khalq wa at-tajallī wa al-ʾazalīya » [« Lacosmogonie entre la création, la manifestation et l’éternité »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4382, 03/03/2014 & Maaber, octobre 2014 (en ligne : al-Ḥiwār&Maaber) ;

50- « Al-ʾakhṭāʾ al-lughawīya wa al-ʾinshāʾīya fi-l-Qurʾān : radd ʿalā Sāmī adh-Dhīb» [« Les erreurs linguistiques et stylistiques du Coran : réponse à SamiAldeeb »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4387, 08/03/2014 (en ligne) ;

51- « Kayfa yaḥjub al-Qurʾān ar-ruʾya ? (2) » [« Comment le Coran obscurcit lavision ?(2)] », al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4390, 11/03/2014 (en ligne) ;

52- « Biḍʿ mulāḥaẓāt ʿalā ʾuslūb al-iltifāt fi-l-Qurʾān » [« Quelques remarquessur la figure de style appelée l’iltifāt(l’énallage) dans le Coran »], al-Ḥiwāral-Mutamaddin, n° 4442, 03/05/2014 (en ligne) ;

53- « Akhṭāʾ al-Qurʾān al-lughawīya wa al-ʾinshāʾīya : qirāʾa tafkīkīya » [« Leserreurs linguistiques et stylistiques du Coran : une lecture déconstructrice »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4447, 08/05/2014 & Maaber, juin 2014 (en ligne : Maaberal-Ḥiwār) ;

54- « L’analyse du Coran à la lumière de la déconstruction de Derrida. Lasourate XXII (Al-Ḥajj) comme modèle » (IIerencontres de l’Associationdes doctorants Halqa, 5 et 6 juin 2014, la MMSH, Aix-en-Provence, Maaber, juin 2014 (en ligne) ;

55- « Li-mādhā al-Qurʾān ? wa li-mādhā fīhi ʾakhṭāʾ ? » [« Pourquoi le Coran ? Etpourquoi contient-il des erreurs ? »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4452, 13/05/2014 (en ligne) ;

56- « Qirāʾa fī kitāb "Mabdaʾ al-lā-ʿunf" li-l-faylasūf al-firansī Jean-MarieMuller» [« Lecture dans le livre "Le principe de non-violence"du philosophefrançais Jean-Marie Muller »], Maaber, juillet 2014 (en ligne) ;

57- « Al-Qurʾān wa thaqāfat al-khawf. Kayfa yashull al-Qurʾān nafsīyat almuslimīn ? » [« Le Coran et la culture de la peur. Comment le Coran paralyse-t-il la psyché collective des musulmans ? »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4537, 08/08/2014 (en ligne) ;

58- « Ṣalawāt fī miḥrāb Qamar » [« Prières dans le temple de Kamar »] (poèmes), Maaber, janvier 2015 (en ligne) ;

59- « Qirāʾa jadīda li-qiṣṣat ʾuḍḥyat ʾIbrāhīm » [« Une nouvelle lecture del’histoire du sacrifice d’Abraham »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4781, 18/04/2015 & Maaber, avril 2015 (en ligne : Maaberal-Ḥiwār) ;

60- « Mafhūm Allāh » [« Le concept de Dieu »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4787, 25/04/2015 & Maaber, mai 2015 (en ligne : al-Ḥiwār&Maaber) ;

61- « Risāla ilā muʾmin » [« Lettre à un croyant »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n°4799, 07/05/2015 (en ligne) ;

62- « Le Coran texte révélé ou texte traduit ? », blog de Sami Aldeeb, juillet 2015 (en ligneou sur Academia) ;

63- « Mulāḥaẓāt ḥawla at-taqammuṣ » [« Remarques sur la réincarnation »], al-Ḥiwār al Mutamaddin, n° 4940, 29/09/2015 & Maaber, octobre 2015 (en ligne : al-ḤiwārMaaber) ;

64- « ʾUʿāqiru wiskī » [« Je m’adonne à un whisky »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4942, 01/10/2015 (en ligne) ;

65- « Qum fa-sqinīhā » [« Lève-toi et donne-moi à boire un vin »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4942, 01/10/2015 (en ligne) ;

66- « Al-qalbu yarshufu khamratan fī ṣamtihī » [« Le cœur buvote du vinsilencieusement »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4976, 05/11/2015 (en ligne) ;

67- « Taʿālā dhikruha al-ʾasmā » [« Que Sa mention soit exaltée »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 4983, 12/11/2015 (en ligne) ;

68- « Rāḥū » [« Ils sont partis »] (poème écrit en 1999), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 1991, 20/11/2015 (en ligne) ;

69- « ʾUṣallī ila r-rāḥ » [« Je prie le Vin »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 5203, 24/06/2016 (en ligne) ;

70- « Yā khamratī, yā rabbatī » [« Ô mon vin ! Ô ma déesse ! »] (poème bachique), al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 5217, 08/07/2016 (en ligne) ;

71- « Fī al-khawf » [« La peur »],al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 5386, 29/12/2016 ; Maaber, janvier 2017 ; (en ligne : al-ḤiwārMaaber) ;

72- « Min asbāb tarājuʿ al-waʿi al-ḥaārī ladā al-ʿarab wa-l-muslimīn » [« Quelques raisons de la régression de la conscience civilisationnelle chez les Arabes et les musulmans »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 5557, 20/06/2017 (en ligne) ;

73- « Al-Ghazālī kārithat al-islām » [« Al-Ghazali, la catastrophe de l’islam »], al-Ḥiwār al-Mutamaddin, n° 5558, 21/06/2017 (en ligne) & sur Academia) ;

74- « Fī tadhakkur Akram Anṭākī » [« En mémoire de Akram Antaki »], Maaber, janvier 2018 (en ligne) ;

  

Article paru sur mes recherches

1- « Qirāʾa ḥiwāryya li-baḥth as-sayyid MuḥammadʿAlī ʿAbd al-Jalīl al-muʿanwan : al-ʾakhṭāʾ al-lughawyya wa-l-ʾinshāʾyya fi-l-qurʾān » [« Lecture interactive de la recherche de M. Mohamed Ali ABDEL JALIL intitulée :Les erreurs linguistiques et stylistiques du Coran »], par Mahmoud HUMAIDANI,Maaber, juin 2014 (en ligne).

  

Entretiens auxquels j’ai participé

1- Entretien avec Richard JACQUEMOND intitulé : « ʿAn at-tarjama wa alistishrāq :al-mutarjim bayna at-tabaʿyya wa al-istiqlālīya » [« Sur latraduction et l’orientalisme : le traducteur entre la dépendance etl’indépendance »], Maaber, novembre 2012 (en ligne) ;

2- Entretien avec Mohamed BAKHOUCH intitulé : « ʿAn adab al-madīḥ :  al-madīḥka-ʿalāqa tabādulīya ghayr takassubīya wa ka-ṣūra mithālīya ʿan almujtamaʿ » [« Surla littérature panégyrique : Le panégyrique comme unerelation réciproque non lucrative et comme une image idéale de la société »], Maaber, juillet 2015 (en ligne) ;

 

Langues

1- Arabe syrien (langue maternelle) ;

2- Arabe littéral (excellent) ;

3- Français (couramment) ;

4- Anglais (assez bien).

  

Activités extraprofessionnelles

1-   Calligraphie arabe ;

2-   Écriture et publication d’essais ;

3-   Traductions d’œuvres philosophiques, non-violentes et sociopolitiques.

 

Posté par Cham_MAJ à 20:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 novembre 2017

Approche polysémique et traductologique du Coran. La sourate XXII (Al-Ḥajj [le pèlerinage]) comme modèle

hajj8

 

titre sourate Al Hajj

hajj11

Approche polysémique et traductologique du Coran. La sourate XXII (Al-Ḥajj [le pèlerinage]) comme modèle.

Polysemic and translatological approach of the Koran. The Surah XXII (Al-Ḥajj [the pilgrimage]) as a model.

Mohamed Ali ABDEL JALIL
Université d’Aix-Marseille

 Thèse de doctorat soutenue le jeudi 23 novembre 2017 à 14h à la MMSH Aix-en-Provence, salle Duby (sous la direction du Professeur Richard Jacquemond 

Résumé

La tradition musulmane rapporte que l’une des caractéristiques les plus fondamentales du Coran est qu’il est un texte polysémique par excellence (ḥammāl dhū wujūh, porteur de plusieurs visages). Si le Coran est polysémique et que ses exégèses ne sont que des lectures possibles, il s’ensuit que ses traductions en sont également autant de lectures possibles et complémentaires. L’accumulation des traductions contribue ainsi à exprimer la polysémie du texte d’origine, même si ces traductions, dans leur diversité, restent en deçà de la diversité des exégèses.

La thèse prend la sourate Al-Ḥajj [le pèlerinage] comme exemple de cette problématique. Elle est articulée autour de deux axes de recherche :

une étude de la polysémie du texte de départ (la sourate Al-Ḥajj) : 1) Histoire concise de l’exégèse du Coran en relation avec la polysémie ; 2) Polysémie pronominale : au niveau des pronoms, des particules, des déictiques (embrayeurs), des clitiques ; 3) Polysémie lexicale : au niveau des mots ; 4) Polysémie des énoncés : au niveau des phrases : syntaxe, ponctuation, anastrophe, omission, etc.
une étude de la polysémie du texte d’arrivée qui montre comment la traduction réduit et/ou modifie la polysémie. Cette partie est divisée en six chapitres : 1) Présentation succincte des traductions françaises du Coran à la lumière de la polysémie ; 2) Les tendances déformantes dans les traductions françaises de la sourate al-Ḥajj ; 3) Polysémie pronominale ; 4) Polysémie lexicale ; 5) Polysémie des énoncés ; 6) Convergences et divergences dans les traductions.
Le corpus est constitué de 18 traductions représentatives de toutes les tendances et de toutes les périodes de l’histoire de la traduction française du Coran depuis 1647 jusqu’à 2010.

Constituant un espace clos qui évolue indépendamment de l’exégèse vers plus de littéralité, les traductions se rejoignent, se complètent, reflètent dans leur diversité avec légère modification une grande partie de la polysémie réunie et concentrée dans le texte de départ mais sporadique, éparse et dispersée dans les traductions.

Mots clés : Coran, polysémie (pronominale, lexicale, des énoncés), exégèse coranique (tafsīr), traductologie, analyse des traductions, histoire des traductions.

 

Abstract

According to Islamic tradition, one of the core characteristics of the Quran is that it is a polysemic text par excellence (ḥammāl dhū wujūh, bearer of several faces). To say that the Quranic text is polysemic implies that its various exegeses are as many possible readings of it, which implies in turn that its translations are also as many readings that complete each other. The accumulation of translations is thus another expression of the polysemy of the original text, even if the diversity of these translations does not match that of the exegeses.

The thesis deals with the analysis of the Surah of Al-Ḥajj [pilgrimage] (n° 22) and it is based on two research axes:

a study of the polysemy of the original text (Surah of Al-Ḥajj):
Concise History of the Exegesis of the Koran in Relation to Polysemy ;
Pronominal polysemy: at the level of pronouns, particles, deictics (clutches), clitics;
Lexical polysemy: at the word level;
Polysemy of utterances: at the level of sentences: syntax, punctuation, anastrophe, omission, etc.
A study of the polysemy of the final text (18 French translations) to show how translation reduces and/or modifies polysemy. This part is divided into six chapters: 1) Short presentation of the French translations of the Quran in the light of polysemy; 2) The distorting tendencies in the French translations of the surah of al-Ḥajj; 3) Pronominal polysemy; 4) Lexical polysemy; 5) polysemy of utterances; 6) Convergences and divergences in translations.
The corpus of translations (18 translations) covers all the periods of the history of the translation of the Koran from 1647 until 2010 in order to see the evolution of the translation of the Koranic text.

As a closed space that evolves independently from exegesis to more literality, the translations meet and complement each other, reflecting in their diversity with slight modification a large part of the polysemy united and concentrated in the original text but sporadic, sparse and Dispersed in the translations.

Keywords : Quran, Polysemy (pronominal, lexical, of utterances), Quranic exegesis (tafsīr), Translation Studies, analysis of translations, history of translations.

Domaines de recherche: Traductologie ; Polysémie du texte coranique ; Histoire de la traduction du Coran ; Exégèses du Coran

Lire plus...

Posté par Cham_MAJ à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]